#VeilleÉducative de la semaine 2019-07


ÉCOLE INCLUSIVE • BACCALAURÉAT


Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Actualité

Ensemble pour une école inclusive

Les propositions issues de la concertation Ensemble pour l’école inclusive, engagée en octobre dernier, ont été présentées à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, le lundi 11 février 2019.
Restitution sur la simplification des parcours
Restitution sur la coopération dans l’école

Restitution sur le l’élaboration du PPS

Restitution sur le dispositif second employeur

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°7 du 14 février 2019, on retiendra :

Baccalauréat Série S

Une note de service organise l’évaluation des compétences expérimentales en physique-chimie et en sciences de la vie et de la Terre pour toutes les académies de métropole, des Drom et Com et les lycées français des pays étrangers. Les chefs d’établissement sont responsables de l’organisation de ces épreuves.
Les épreuves se déroulent dans chaque établissement, sur trois jours consécutifs au maximum :
– du 14 au 17 mai 2019
 pour l’Amérique du Nord, le Liban et les pays étrangers du groupe 1 à l’exception du Maroc
– du 3 au 7 juin 2019
 pour la métropole, La Réunion, Mayotte, le Maroc, les Antilles, la Guyane, l’Amérique centrale, la Polynésie française et les centres d’Asie
– selon le calendrier fixé par le recteur
 de l’académie de rattachement ou le vice-recteur, pour les établissements d’Amérique du Sud et de Nouvelle-Calédonie
Épreuves de physique-chimie et de sciences de la vie et de la Terre : évaluation des compétences expérimentales – session 2019

Publicités

#VeilleÉducative de la semaine 2019-06

VAE • Éducation à l’orientation

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin officiel n°6 du 7 février 2019, on retiendra :

Validation des acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience est une voie d’obtention des diplômes à finalité professionnelle au même titre que la voie scolaire, l’apprentissage ou la formation continue des adultes. La demande de VAE relève d’une démarche individuelle. Une circulaire précise :
les principes généraux et la méthode de la procédure de validation de la VAE
l’organisation et la mise en œuvre de la VAE par le coordinateur académique de la VAE
les étapes de la procédure

Regards extérieurs

Connaître les débouchés pour mieux s’orienter : enjeux d’accès à l’information
France Stratégie – Février 2019

Face à une offre de formation croissante, l’accès à l’information sur les débouchés des filières d’étude devient un enjeu majeur de l’aide à l’orientation. Cette note inventorie ces sources d’information et évalue leur diffusion auprès du grand public par les acteurs publics de l’orientation.

Depuis 2009 et l’introduction d’un système d’orientation tout au long de la vie, garantir à tous un accès à une information de qualité sur les métiers, les formations, les certifications, les débouchés et les niveaux de rémunération est un enjeu qui alimente la réflexion des pouvoirs publics. Ces données sont mobilisées par les jeunes et leurs parents en tant qu’aide à l’orientation et jouent un rôle non négligeable dans leurs choix.
L’information sur les débouchés professionnels est abondante et riche. Principalement issues de la sphère publique, plusieurs sources statistiques produisent des indicateurs pertinents visant à mesurer le devenir des jeunes sur le marché du travail en fonction de leurs filières d’études initiales. Cependant, cette information foisonnante se heurte à des limites inhérentes à ces sources qui affaiblissent la qualité et les précisions des données produites. Les différentes nomenclatures utilisées et les objectifs spécifiques des enquêtes rendent parfois l’information difficilement saisissable et lisible par les parties prenantes de l’orientation.
Offrir à ces données une meilleure visibilité et les rendre accessibles au plus grand nombre est donc une mission essentielle, pilotée par une variété d’opérateurs publics. Alors que les Centres de documentation et d’information (CDI) et les Centres d’information et d’orientation (CIO) assurent un rôle de passeur de proximité auprès du public, l’Onisep, le CIDJ et Pôle emploi jouent le rôle d’« acteurs plateformes » en centralisant des données internes et/ou externes et mettant à disposition de l’ensemble des acteurs une masse considérable d’informations cohérentes et accessibles via des portails d’information faciles d’utilisation.
Toutefois, une relative absence de transparence sur la production de ces données ainsi qu’une sous-exploitation des sources statistiques publiques en matière de débouchés professionnels rendent cette information incomplète, laissant le champ libre aux acteurs privés proposant des conseils et coachings d’orientation payants. Ce constat soulève donc un enjeu d’équité et de qualité de l’information sur l’insertion professionnelle.
Note de synthèse – Information sur l’orientation en fin d’études : un enjeu d’équité et de qualité (PDF – 1.07 Mo)
Document de travail – Connaître les débouchés pour mieux s’orienter : enjeux d’accès à l’information (PDF – 934.49 Ko)

#VeilleÉducative de la semaine 2019-05

Agréments d’associations • Chant choral • Dédoublement des CP • École inclusive

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°5 du 31 janvier 2019, on retiendra :

Partenariats

Des agréments nationaux au titre des associations éducatives complémentaires de l’enseignement public sont instaurés avec les associations :
Chant choral à l’école
Un plan de généralisation de la pratique chorale en milieu scolaire est mis en place. La création d’un enseignement facultatif au collège, la Rentrée en musique, le dispositif École en chœur ainsi que la Fête de la musique à l’école s’inscrivent dans ce cadre.
Une circulaire précise les modalités de pilotage et les leviers d’action qui permettront aux responsables régionaux et départementaux des ministères chargés de l’Éducation nationale et de la Culture de mieux définir la stratégie territoriale de développement du chant choral, et renforcer l’efficacité de sa mise œuvre.
Par ailleurs, les compétences des professeurs sont notamment développées au sein des chœurs régionaux issus du monde scolaire et du monde culturel.
Développement du chant choral à l’école

Publication

Dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire renforcée : première évaluation
Le dédoublement des classes de CP en REP+ a commencé en septembre 2017 et a bénéficié à 60 000 élèves durant l’année scolaire 2017-2018. Cette mesure s’inscrit dans la priorité donnée à l’école primaire par le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse : 100% des élèves doivent maîtriser les enseignements fondamentaux à la sortie de l’école primaire (lire, écrire, compter et respecter autrui). Conformément à l’esprit qui préside à l’ensemble des transformations en cours, cette mesure a fait l’objet d’une première évaluation scientifique menée par la DEPP.
Téléchargez le dossier de présentation « Dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire renforcée : première évaluation »

Regards extérieurs

Apprendre (dans) l’école inclusive
Dossier de veille de l’IFÉ n° 127, janvier 2019

L’école inclusive telle qu’elle est présentée dans les textes internationaux a vocation à faire accéder tou.te.s les élèves à une éducation de qualité dans leur école ou leur établissement de secteur. Souvent traduite dans les faits par la scolarisation des élèves en situation de handicap, elle recouvre en réalité toutes les manières possibles, pour les systèmes éducatifs, de répondre à l’ensemble des besoins éducatifs des élèves, quels qu’ils soient.
Ce Dossier de veille de l’IFÉ apporte des éclairages historiques et conceptuels sur les termes souvent confondus d’adaptation, d’intégration, d’inclusion et d’école inclusive, notions dont l’usage est très dépendant des contextes nationaux. Il présente l’exemple de l’Italie, qui sert souvent de modèle aux politiques éducatives françaises sur le sujet, un pays qui a engagé dès les années 1970 une prise en charge du handicap directement dans les écoles. Côté français, depuis le début du XXesiècle, les histoires du traitement à l’école du handicap et des élèves en difficulté sont entremêlées et se partagent entre plusieurs ministères, si bien que les élèves à besoins éducatifs particuliers sont actuellement pris en charge sur plusieurs lieux, où se croisent des cultures professionnelles très différentes.
La mise en œuvre de l’école inclusive dans les classes reste donc difficile, parce qu’elle entraine une coopération indispensable entre des intervenant.e.s ayant chacun.e des représentations et un regard particulier sur les élèves et leurs besoins, dévoilant l’équilibre toujours fragile entre l’intérêt collectif de l’école inclusive et les intérêts parfois divergents d’élèves toujours singuliers.

#VeilleÉducative de la semaine 2019-04

Baccalauréat • Programmes du lycée général et technologique • Écoles maternelles bilingues • SEGPA • Inclusion

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°4 du 24 janvier 2019, on retiendra :

Organisation du baccalauréat général et technologique dans les centres ouverts à l’étranger

Les modalités d’organisation et le calendrier des épreuves écrites du baccalauréat général et technologique dans les centres ouverts à l’étranger sont fixés pour la session 2019.
Organisation du baccalauréat général et technologique dans les centres ouverts à l’étranger – session 2019

À noter : le Bulletin Officiel spécial n°1 du 22 janvier 2019 détaille les programmes d’enseignement du lycée général et technologique

Le Bulletin officiel spécial n°1 du 22 janvier 2019 est consacré aux programmes d’enseignement de la classe de seconde générale et technologique et des classes de première et terminale des voies générale et technologique. Ces nouveaux programmes entrent en vigueur à la rentrée 2019.
Programmes des enseignements communs
Programmes des enseignements de spécialité de la voie générale
Programmes des enseignements de spécialité de la voie technologique
Programmes des enseignements optionnels

Publications

Le réseau franco-allemand des écoles maternelles bilingues « Élysée 2020 »
Rapport IGEN – Décembre 2018

Axe fort de la coopération éducative franco-allemande, le réseau des écoles maternelles bilingues « Élysée 2020 » vise à favoriser le développement de la langue allemande en France par un apprentissage précoce et une réflexion dès l’amont sur la continuité du parcours. La mission d’inspection générale souligne l’indéniable plus-value de ce dispositif pour la réussite globale de l’élève, mais aussi pour la dynamisation et la motivation de l’équipe pédagogique, dont il contribue à faire évoluer les pratiques et qu’il mobilise fortement autour la coopération éducative franco-allemande.
Le réseau franco-allemand des écoles maternelles bilingues « Élysée 2020 »

Bilan des sections d’enseignement général professionnel adapté (SEGPA)
Rapport IGEN – Juillet 2018

La circulaire n° 2015-176 du 28 octobre 2015 relative aux sections d’enseignement général et professionnel (Segpa) souligne que cette structure a toute sa place dans le traitement de la grande difficulté scolaire. Le rapport d’inspection générale met en perspective les réalités observées sur le terrain avec le principe de la Loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République qui reconnait « que tous les enfants partagent la capacité d’apprendre et de progresser » et que le service public de l’éducation veille « à l’inclusion scolaire de tous les élèves, sans distinction. Il propose un bilan de la mise en place de dispositifs inclusifs et de l’évolution de la structure Segpa, et explore les pistes susceptibles de faire progresser leur organisation et leur fonctionnement.
Bilan des sections d’enseignement général professionnel adapté (SEGPA)

Regards extérieurs

Accueillir tous les enfants à l’école : la question de l’inclusion
Revue internationale d’éducation de Sèvres n°78

La question de l’inclusion est aujourd’hui au cœur des problématiques éducatives. Alors qu’à l’origine, elle concernait surtout les élèves handicapés ou présentant des troubles de l’apprentissage, l’école inclusive se donne désormais pour objectif de veiller à l’inclusion de tous les enfants, sans distinction, en prenant en compte leur diversité. On constate cependant que ce discours s’accompagne, à divers degrés selon les pays, d’un maintien ou d’une aggravation des inégalités scolaires, de difficultés d’enseignement pour les professeurs et, parfois, de résistances familiales.
Ce nouveau dossier de la Revue internationale d’éducation de Sèvres se propose d’apporter des regards croisés sur cette problématique, en interrogeant l’évolution des conceptions éducatives au sein de neuf pays : l’Italie, le Brésil, Israël, les États-Unis, la Slovaquie, le Mali, le Laos, la Suisse et la France.
Dans chaque pays, le parcours vers l’inclusion est un processus long et jalonné de multiples étapes. Des intentions aux réalisations, les institutions et leurs acteurs sont partout projetés dans des situations d’une grande complexité.
Pour les auteurs, l’inclusion scolaire constitue cependant un objectif atteignable, et offre un potentiel pour améliorer la cohésion sociale, les relations interculturelles et les possibilités d’éducation de tous les enfants. La question centrale est celle de la capacité des systèmes éducatifs à mobiliser tous les acteurs en faveur de l’inclusion.
Accueillir tous les enfants à l’école : la question de l’inclusion

#VeilleÉducative de la semaine 2019-03

Service national universel • IH2EF • Sections internationales • Entrepreneuriat • Scolarisation des allophones • Coopération pédagogique

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Actualité

Service national universel

Suite à la remise du rapport sur la consultation de la jeunesse à Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, une première étape dans la mise en place opérationnelle du Service national universel (SNU) s’amorce dans les territoires. En juin 2019, 2 000 à 3 000 jeunes participeront à la phase de préfiguration du SNU dans treize départements représentatifs de la diversité des territoires.
Service national universel

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin officiel n°3 du 17 janvier 2019, on retiendra :

Création de l’Institut des hautes études de l’éducation et de la formation

L’école supérieure de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche évolue :l’Institut des hautes études de l’éducation et de la formation est créé. Ce dernier est rattaché au directeur général des ressources humaines et a pour mission de sensibiliser et de former aux questions d’éducation et d’enseignement supérieur.
Un arrêté précise ses missions, comment sont choisies les personnes admises à suivre les sessions nationales, thématiques, régionales et internationales, etc.
Institut des hautes études de l’éducation et de la formation

Centres éducatifs fermés

L’accès à l’éducation et au savoir est un droit pour tous les jeunes. Il constitue un des facteurs de leur insertion sociale et professionnelle. Il répond au double défi de :
assurer une véritable égalité d’accès aux apprentissages, quelles que soient les origines sociales
redonner les mêmes chances de réussite à tous les élèves en renforçant la cohésion sociale et le lien civique
Les centres éducatifs fermés (CEF) sont des établissements sociaux et médico-sociaux relevant du secteur public ou du secteur associatif habilité de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) conçus pour offrir une réponse adaptée aux mineurs les plus ancrés dans la délinquance ou qui commettent les actes les plus graves. À l’intérieur du centre, les mineurs font l’objet de mesures de surveillance et de contrôle permanentes et bénéficient d’une prise en charge éducative et pédagogique renforcée et adaptée à chaque mineur.
Une circulaire détaille :
– les incidences du placement en centre éducatif fermé (CEF) sur la scolarisation
– l’objectif prioritaire : garantir la continuité des parcours éducatifs et scolaires des jeunes accueillis
– les modalités garantissant la continuité des parcours
– l’organisation et les conditions du service des enseignants
– le recrutement, l’accueil et la formation des enseignants des CEF
Accès à l’éducation et au savoir des mineurs placés en centre éducatif fermé

Sections internationales

Les sections internationales sont un dispositif bilingue qui accueille dans une même section des élèves français et étrangers. Pour les élèves français, l’examen d’aptitude à suivre les enseignements dispensés en langue étrangère se compose d’une épreuve écrite et d’une épreuve orale.
Un arrêté précise les dispositions applicables au baccalauréat de la session 2021 et aux épreuves anticipées organisées au titre de cette session de l’examen.
Lycées d’enseignement général et technologique : sections internationales

Baccalauréats général et technologique : conditions d’attribution de l’indication section européenne ou section de langue orientale

Les sections européennes ou sections de langue orientale(Selo) proposent :
– un horaire d’enseignement linguistique renforcé dans la langue vivante étrangère de la section
l’enseignement, dans la langue de la section, d’une partie du programme d’une ou plusieurs disciplines non linguistiques
– des activités culturelles et d’échanges internationaux dans le cadre du projet d’établissement
Un arrêté précise les dispositions applicables au baccalauréat de la session 2021et aux épreuves anticipées organisées au titre de cette session de l’examen.
Conditions d’attribution de l’indication section européenne ou section de langue orientale

Publication

La formation de l’esprit entrepreneur. Évaluation du plan Pépite en faveur de l’entrepreneuriat étudiant.
Rapport IGAENR n°2018-108 • Janvier 2019
La mission d’inspection générale a évalué  le bien-fondé du concept de Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (Pépite) initié en 2014 dans un contexte où la troisième révolution industrielle fait de l’esprit entrepreneur une condition existentielle des entreprises et des administrations. Elle a cependant mis en évidence des faiblesses du dispositif national et des disparités territoriales.
Le rapport formule quatre familles de recommandations pour consolider le dispositif national sur l’ensemble du territoire et permettre son « passage à l’échelle »  :
– réaffirmer l’importance de l’esprit entrepreneur,
– repenser la gouvernance globale du dispositif,
– porter politiquement le dispositif au plus haut niveau de l’État et des établissements,
– faire des Pépite le ferment de la transformation des établissements.
La formation de l’esprit entrepreneur. Évaluation du plan Pépite en faveur de l’entrepreneuriat étudiant.

Regards extérieurs

Étude sur la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV)
Rapport du défenseur des droits
L’équipe de recherche de l’Institut national supérieur formation et recherche – handicap et enseignements adaptés (INSHEA) remet aujourd’hui au Défenseur des droits les résultats d’une étude inédite sur la scolarisation des élèves allophones et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs en France. Elle propose une analyse des conditions effectives de scolarisation de ces enfants, explique les pratiques pédagogiques mises en œuvre et rend compte des parcours de ces élèves dans leur établissement.
Menée dans quatre académies, avec des entretiens conduits auprès de tous les acteurs concernés (professionnels, associatifs, familles, élèves), cette recherche repose également sur un suivi de plus de 300 élèves âgés de 6 à 16 ans et a mobilisé une méthodologie d’enquête innovante qui a permis le recueil de la parole de l’enfant.
Malgré l’existence d’un cadre réglementaire relatif à l’organisation de la scolarité de ces élèves commun à l’ensemble des Centres académiques pour la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (CASNAV), l’étude met en évidence certaines disparités :
– une inclusion en classe ordinaire pas toujours effective pour ces jeunes publics, en particulier pour les mineurs non accompagnés, et un accompagnement des familles trop rare ;
– des moyens très inégaux des CASNAV pour organiser la scolarisation de ces élèves ;
– des délais d’affectation parfois très longs, et des temps de prise en charge dans les dispositifs spécifiques pas toujours adaptés aux besoins des enfants et différents selon les établissements ;
– une absence de formation continue des enseignants pour la prise en charge de ces publics spécifiques, d’indications sur les contenus à enseigner et de temps d’échanges avec l’ensemble des acteurs concernés.
Les résultats de cette recherche rejoignent les analyses du Défenseur des droits qui, malgré des recommandations émises à plusieurs reprises au cours des dernières années, constate des entraves importantes dans l’accès à l’éducation des enfants étrangers, à travers les saisines fréquentes qu’il reçoit relatives à des refus de scolarisation discriminatoires en raison de l’origine, de la nationalité ou encore de la particulière vulnérabilité résultant de la situation économique.
A la faveur de la sortie de cette étude, le Défenseur des droits entend réaffirmer un certain nombre de ses recommandations en insistant sur le caractère essentiel de :
– l’accès à une scolarisation inclusive des enfants étrangers ou issus de familles itinérantes et de voyageurs : le droit à l’éducation est un droit fondamental, inconditionnel, dont les enfants doivent pouvoir jouir sans aucune discrimination ;
– l’information, l’accompagnement et l’association des familles dans les prises de décisions qui concernent leurs enfants dans le cadre scolaire ;
– la formation de tous les professionnels de l’Education nationale à la connaissance des publics EANA/EFIV et la promotion du travail en collaboration entre tous les acteurs institutionnels dans l’intérêt des enfants.
Étude sur la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV)
Travailler ensemble pour enseigner mieux
Édubref de l’IFÉ • Janvier 2019
Les formes de travail collectif enseignant sont multiples et l’inscription dans les textes officiels effective.
En outre, la recherche a développé des outils pour permettre de réelles opportunités de développement professionnel au sein des établissements scolaires et des écoles par analyse de l’activité.
Ces coopérations ouvrent des perspectives, elles font émerger des leaderships partagés et renforcent les compétences collectives. Les conditions capacitantes sont évoquées.
Édubref : Travailler ensemble pour enseigner mieux.

#VeilleÉducative de la semaine 2019-02

Formation professionnelle • Erasmus+ • Normes éducatives

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°2 du 10 janvier 2019, on retiendra :

Formation professionnelle
Liste des Campus des métiers et des qualifications établie au titre de l’appel à projets du 10 février 2017 : modification
arrêté du 22-11-2018 – J.O. du 21-12-2018 (NOR MENE1830344A)

Publication

Audit de supervision 2017-2024 de l’Agence Erasmus+ France/éducation-formation
Rapport I.G.A.E.N.R

Le rapport annuel 2017 de supervision de l’Agence Erasmus+ France Éducation-Formation analyse l’activité de l’agence après cinq années de mise en œuvre du nouveau programme Erasmus+ qui constitue un changement de paradigme complet par rapport au programme précédent. Plus ambitieux en termes d’objectifs, de pays et de cibles concernés, ainsi qu’en volume financier, le programme Erasmus+ représente un véritable défi pour une agence qui doit promouvoir et accompagner les priorités européennes et nationales en matière de mobilité et de coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation, et qui est désormais évaluée sur sa capacité à contribuer au développement des politiques publiques européennes, et non plus seulement sur sa capacité à organiser des mobilités.
Audit de supervision 2017-2018 de l’Agence Erasmus+. France/éducation-formation

Regards extérieurs

Des normes pour enseigner. Mises à l’épreuve et mises en œuvre
Recherches en Education – N°35 – Janvier 2019

Ce qu’il est convenu d’appeler « crise de l’école », à la suite de sa massification et de l’accroissement de son rôle dans la préparation à la vie adulte, se traduit par un brouillage des normes qui la régissaient dans des périodes antérieures. Ce dossier tente de montrer que, loin de disparaître, les normes sont nécessairement toujours présentes dans l’action éducative, mais qu’il importe de trouver des moyens de saisir ce qui relève davantage de la reconstruction que de la dissolution. Les recherches qu’il présente s’y emploient chacune à sa manière. Loin d’identifier l’univers normatif de l’école à un modèle universel et intemporel, elles s’intéressent à ses modes d’organisation émergents, qu’ils proviennent de l’institution centrale ou de ses acteurs locaux. Elles mettent en évidence l’importance des dispositifs, des normes intermédiaires dans un mouvement général de reconfiguration de l’école. De nombreux métissages y sont à l’œuvre, issus de normes, non exemptes de doxas, que se prescrivent à eux-mêmes les enseignants, mais aussi de valeurs et modes de faire portés par des élèves et des parents qui participent activement à la construction du monde scolaire.
Sommaire_de la revue
Résumés_des articles
Revue REE_n°35

 

#VeilleÉducative de la semaine 2019-01

Examens • Effectifs des élèves • Enquête de victimation • État de l’école 2018

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°1 du 3 janvier 2019, on retiendra :

Certificat d’aptitude professionnelle 
Un arrêté fixe l’organisation et enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant auCAP :
– liste et horaires des enseignements professionnels et généraux obligatoires ;
– durée totale des périodes de formation en milieu professionnel ;
– co-intervention ;
– volume des enseignements et des activités encadrées ;
– etc.
Baccalauréat professionnel  
Un arrêté précise les enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel :
– liste et horaires des enseignements professionnels et généraux obligatoires ;
– durée totale des périodes de formation en milieu professionnel ;
– co-intervention ;
– volume des enseignements et des activités encadrées ;
– etc.

Publications

Les effectifs d’élèves à chaque heure de cours dans le second degré en 2017
Note d’information – N°18.31 – décembre 2018

Le nombre moyen d’élèves par classe entière (appelée aussi division) ne renseigne que partiellement sur les conditions réelles d’accueil dans le second degré car plusieurs enseignements sont assurés en groupe. Ces enseignements en groupe représentent plus d’une heure sur cinq pour les formations en collège et plus d’une heure sur deux pour les formations générales et technologiques en lycée. Aussi, le calcul du nombre moyen d’élèves par structure, appelé indicateur E/S, qui prend en compte les différences de taille de ces structures permet d’obtenir le nombre moyen d’élèves dont un professeur a la charge pendant une heure de cours. Il est très variable selon la formation suivie, environ 29 élèves en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), près de 24 élèves en formation générale et technologique en lycée et au collège, autour de 16 élèves en formation professionnelle au lycée et 12 élèves en Segpa à la rentrée 2017. Pour les formations dans les collèges situés en éducation prioritaire, l’indicateur E/S vaut 21 élèves en moyenne ce qui est sensiblement équivalent aux collèges situés dans des communes isolées. A contrario, le E/S relatif aux formations dans les collèges situés dans une commune appartenant à un grand pôle urbain ou à la périphérie d’un grand pôle urbain est proche des 24 élèves. Dans les collèges dont l’effectif est supérieur à 900 élèves, le nombre d’élèves par structure atteint 25,6.
Télécharger la version imprimable

Résultats de l’enquête de climat scolaire et victimation auprès des lycéens pour l’année scolaire 2017-2018
Note d’information – N° 18.33 – décembre 2018

En 2018, 94 % des lycéens déclarent se sentir bien dans leur établissement. Ce taux est stable depuis 2011, quelle que soit la population interrogée (lycéens ou collégiens). Toutefois, l’indice de climat scolaire connaît une légère baisse qui est en partie due à une opinion un peu moins favorable pour les filles. Le recul des opinions positives se constate pour les questions relatives à la sécurité à l’extérieur du lycée. La nature des violences subies n’a pas changé : les vols de fournitures, les mises à l’écart et les surnoms désagréables sont toujours les atteintes les plus citées. De façon globale, le pourcentage d’élèves déclarant une multivictimation allant de modérée à forte reste stable depuis 2015 (de l’ordre de 5 %).
La forte multivictimation touche plus souvent les élèves de lycées professionnels mais autant les filles que les garçons.
Télécharger la version imprimable
L’état de l’École 2018
La publication L’état de l’École présente une synthèse d’indicateurs statistiques qui apparaissent essentiels pour analyser notre système éducatif et pour apprécier les politiques publiques mises en œuvre.
Cette vingt-huitième édition évolue ; la publication est rénovée tant sur le fond que sur la forme. Grâce à l’enrichissement des systèmes d’information de la DEPP et aux réflexions menées sur les données, de nouveaux indicateurs plus pertinents prennent en compte l’évolution du contexte. Les choix éditoriaux visent à parfaire notre connaissance du système éducatif en présentant une analyse globale fondée sur des indicateurs structurels et pérennes, en décrivant les principales évolutions et tendances et en apportant notamment l’éclairage des comparaisons internationales et territoriales.
L’objectif est d’alimenter le débat public autour de l’école, d’enrichir l’aide au pilotage et de contribuer à l’évaluation du système éducatif français, avec des données de qualité et objectives, pour contribuer à améliorer la réussite de tous les élèves.
Télécharger la version imprimable