#VeilleÉducative de la semaine 2021-19

IGESR • BELC 2021 • Heures supplémentaires

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°19 du 13 mai 2021, on retiendra :

Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche

Composition de la commission administrative paritaire compétente : modification
Arrêté du 21-4-2021

Formation
Inscription au Belc numérique été 2021, organisé par France Éducation international

La poursuite de la situation sanitaire mondiale, liée à la pandémie de Covid-19, conduit France Éducation international à proposer une alternative en ligne à son Université d’été – Belc (Bureau d’enseignement de la langue et de la civilisation françaises à l’étranger), qui se tient traditionnellement en présence en juillet à Nantes.
À cette fin, France Éducation international crée le Belc numérique été 2021, formation entièrement à distance conçue pour tous les acteurs du et en français dans le monde leur permettant de bénéficier de parcours de formation professionnelle de qualité.
Annonce

Publication

Les heures supplémentaires des enseignants à la rentrée 2020 dans le second degré
Note d’Information n° 21.20 – mai 2021

Pendant l’année scolaire 2020-2021, le service moyen d’un enseignant du second degré est de 18 heures et 25 minutes, dont 1 heure et 36 minutes d’heures supplémentaires annualisées (HSA). La pratique des HSA est très répandue puisque seuls 10 % des enseignants n’y sont pas éligibles et les trois quarts de ceux éligibles au dispositif en effectuent au moins une.Entre les rentrées 2019 et 2020, le nombre total de HSA dans l’ensemble du second degré a augmenté de 1,8 %, mais a diminué de 1,1 % pour les formations générales et technologiques en lycée et augmenté de 4,8 % pour les formations professionnelles en lycée. La rémunération d’une HSA est de 1 410 euros en moyenne sur l’année ce qui conduit à un gain annuel moyen pour les agents réalisant des HSA de 3 580 euros pour les hommes et de 2 920 euros pour les femmes.
En lien avec le confinement du printemps 2020, le nombre d’heures supplémentaires effectives (HSE) a baissé de 25 % sur l’année scolaire 2019-2020 par rapport à 2018-2019.
Le gain annuel moyen est de 1 070 euros pour les hommes et de 770 euros pour les femmes pour les enseignants qui ont réalisé des HSE.
Sur l’année scolaire 2019-2020, 84 % des enseignants ont fait au moins une heure supplémentaire et 40 % ont cumulé HSA et HSE.
Lire la note d’information

#VeilleÉducative de la semaine 2021-18

Coronavirus • Écriture inclusive • Décharge horaire des directeurs d’école

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°18 du 6 mai 2021, on retiendra :


Coronavirus
Reprise des cours en présence et continuité pédagogique dans les collèges et les lycées

Dans tous les lycées publics ou privés sous contrat,  les chefs d’établissement mettent en place une organisation des  enseignements reposant sur des apprentissages en présence et à distance.L’organisation  retenue garantit à chaque élève de bénéficier, dans le respect des  règles sanitaires, d’un maximum de cours au sein de l’établissement. En  tout état de cause, le nombre d’heures de cours suivies en présentiel ne  peut être inférieur à 50 %. La jauge de référence, fixée à la moitié  des effectifs, s’apprécie à l’échelle globale des établissements.
Dans les collèges,  la reprise des cours s’effectue en présence. Toutefois, dans les  départements présentant les taux d’incidence les plus élevés, les chefs  d’établissement mettent en place une organisation « hybride » pour  garantir la présence simultanée d’au maximum 50 % des effectifs des  classes de 4e et de 3e. Les classes de 6e et de 5e suivront un  enseignement en présence. Lorsqu’un plan de continuité pédagogique doit  être mis en place ou modifié compte tenu du nouveau cadre sanitaire, il  est demandé au chef d’établissement concerné d’établir un plan de  continuité pédagogique qu’il pourra activer après accord de l’autorité  académique (https://eduscol.education.fr/2227/plan-de-continuite-pedagogique)  comme cela est organisé dans les lycées et certains collèges depuis  novembre 2020. Il veille à formaliser les principales caractéristiques  du plan de continuité pédagogique adopté dans un document synthétique et  opérationnel, remis aux équipes éducatives.L’adoption ou la  modification d’un plan de continuité pédagogique intervient dans les  conditions définies par la circulaire du 6 novembre 2020.
La cellule académique de continuité pédagogique peut être saisie pour  accompagner les équipes concernées et leur proposer des ressources pour  la mise en œuvre.
Circulaire du 29-4-2021

Règles de féminisation dans les actes administratifs du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et les pratiques d’enseignement

L’égalité entre les filles et les garçons, prélude de l’égalité entre les femmes et les hommes, doit être construite, promue et garantie par l’École de la République. Constitutive d’une réelle égalité des chances, elle est en effet indissociable de la promesse républicaine d’émancipation de chaque individu. L’action de l’École dans ce domaine s’inscrit dans un vaste plan d’action qui comprend notamment la formation de l’ensemble des personnels, la transmission d’une culture de l’égalité, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et une politique d’orientation en faveur d’une plus grande mixité des filières et métiers. Elle passe aussi par la promotion et l’usage de la féminisation de certains termes, notamment les fonctions, dans le respect des règles grammaticales. L’apprentissage et la maîtrise de la langue française, au cœur des missions de l’École, contribuent en effet à lutter contre les stéréotypes et garantissent l’égalité des chances de tous les élèves.Ces objectifs ne doivent pas être pénalisés par le recours à l’écriture dite « inclusive » dont la complexité et l’instabilité constituent autant d’obstacles à l’acquisition de la langue comme de la lecture. Ces écueils artificiels sont d’autant plus inopportuns lorsqu’ils viennent entraver les efforts des élèves présentant des troubles d’apprentissage accueillis dans le cadre du service public de l’École inclusive.Notre langue est un trésor précieux que nous avons vocation à faire partager à tous nos élèves, dans sa beauté et sa fluidité, sans querelle et sans instrumentalisation.
Dans les actes et les usages administratifs, en vue de participer à la lutte contre les stéréotypes de genre, les dispositions de la circulaire du Premier ministre du 21 novembre 2017 relative aux règles de féminisation et de rédaction des textes publiés au Journal officiel de la République française s’appliquent. […]
Dans le cadre de l’enseignement, la conformité aux règles grammaticales et syntaxiques est de rigueur.
Circulaire du 5-5-2021


Directeurs d’école
Décharges de service

La présente circulaire énonce le régime des décharges de service des directeurs d’école. Elle s’applique à compter de la rentrée scolaire 2021. La circulaire n° 2014-115 du 3 septembre 2014 relative aux décharges de service des directeurs d’école est abrogée à cette même date.
Circulaire du 2-4-2021

#VeilleÉducative de la semaine 2021-17

Affectation des lauréats des concours d’enseignement • Conséquences de la crise sanitaire

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°17 du 29 avril 2021, on retiendra :

Personnels du second degré
Affectation en qualité de fonctionnaire stagiaire des lauréats des concours du second degré – rentrée de septembre 2021

La note de service définit les règles et les procédures de nomination et d’affectation en qualité de fonctionnaire stagiaire  des lauréats des concours de recrutement des professeurs agrégés, des  professeurs certifiés, des professeurs d’éducation physique et sportive,  des professeurs de lycée professionnel, des conseillers principaux  d’éducation et des psychologues de l’éducation nationale.Elle  vise à expliciter aux lauréats qui seront nommés fonctionnaires  stagiaires au 1er septembre 2021, les conditions dans lesquelles leur  affectation en académie est déterminée.
Note de service  du 16-4-2021

Publication

Dispositif d’évaluation des conséquences de la crise sanitaire : comment les élèves ont-ils vécu le confinement  de mars-avril 2020 ?
DEPP | Note d’Information  n° 21.19 | avril 2021

Lors  de la rentrée 2020, dans le cadre des évaluations nationales  exhaustives, tous les élèves de CP,  CE1, sixième et seconde ont été interrogés sur la période de  confinement, de mars à avril 2020. La majorité d’entre eux se trouvaient  alors respectivement en classe de grande section, CP, CM2 et troisième.Le  ressenti est très différent selon l’âge des élèves, mais aussi leur  sexe ou leur lieu de scolarisation.  Quelles que soient les dimensions interrogées, les filles ont moins  bien vécu le confinement que les garçons. La peur du coronavirus a plus  touché les élèves plus jeunes, les filles et les élèves scolarisés en  éducation prioritaire.Le  confinement a été jugé long, ennuyeux et a généré de la frustration par  manque de relations sociales  avec les ami(e)s, particulièrement pour les élèves de CM2 et les  filles, quel que soit le niveau de scolarisation concerné. Les  difficultés à travailler à domicile ont été plus ressenties par les  élèves du réseau d’éducation prioritaire.
Lire la note d’information

Regards extérieurs

La situation de l’enseignement scolaire. Un an après le début de la pandémie de COVID
OCDE | avril 2021

L’année dernière, 1.5 milliard d’élèves dans 188 pays ont vu leur école fermer. La crise a révélé les insuffisances et inégalités de nos systèmes scolaires mais aussi leur potentiel d’innovation. Il est essentiel que les nombreuses expériences réussies pendant la pandémie soient source d’inspiration pour l’évolution de l’enseignement, selon l’OCDE.
Lire la publication

#VeilleÉducative de la semaine 2021-16

Erasmus+

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°16 du 22 avril 2021, on retiendra :

Actions européennes
Appel à propositions relatif au programme de l’Union européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport Erasmus+ (2021/2027) – année scolaire et universitaire 2021/2022

Conformément au règlement (UE) du Parlement européen et du Conseil en cours d’adoption établissant le programme Erasmus+ pour les années 2021-2027, l’objectif général de ce programme est de soutenir le développement éducatif, professionnel et personnel des individus dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport, en Europe et au-delà. Sa contribution à une croissance durable, à des emplois de qualité et à la cohésion sociale passe par la stimulation de l’innovation et le renforcement de l’identité européenne et de la citoyenneté active. À ce titre, le programme Erasmus+ constitue un instrument essentiel pour construire l’espace européen de l’éducation à l’horizon 2025, soutenir la mise en œuvre du nouveau cadre stratégique européen dans le domaine de l’éducation et de la formation, faire progresser la coopération en matière de politique de la jeunesse et développer la dimension européenne dans le domaine du sport.
Note de service du 15-4-2021

#VeilleÉducative de la semaine 2021-15

Baccalauréat 2021 • Enseignement de spécialité Éducation Physique

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Actualité

Calcul de la note au baccalauréat

En raison de la crise sanitaire, les modalités de calcul de la note finale du baccalauréat 2021 ont été ajustées. Des infographies, des exemples illustrés et des fiches de calcul vierge pour chaque voie (générale et technologique) ont été créés pour faciliter la compréhension du calcul de la note finale du baccalauréat 2021.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°15 du 15 avril 2021, on retiendra :

Baccalauréat général
Création de l’enseignement de spécialité et de  l’épreuve terminale de spécialité Éducation physique, pratiques et  culture sportives

Un enseignement de spécialité Éducation physique, pratiques et culture sportives est créé. Les dispositions entrent en vigueur en classes de première et de terminale générales à compter respectivement des rentrées 2021 et 2022. Elles s’appliquent au baccalauréat général à compter de la session 2023.
Arrêté  du 17-2-2021

Baccalauréat professionnel
Aménagements de la classe de terminale du baccalauréat  professionnel : co-intervention, atelier de philosophie et modules de  poursuite d’études et de préparation à l’insertion professionnelle

L’année scolaire 2021-2022 est la dernière étape du déploiement de la  transformation de la voie professionnelle pour la session 2022 du  nouveau baccalauréat professionnel.
Ce déploiement échelonné de  la seconde professionnelle en 2019 à la terminale en 2021 a permis une  installation progressive des différentes mesures pédagogiques de la  transformation et partant, d’en ajuster la mise en œuvre, en  particulier, afin de conforter les équipes pédagogiques des  établissements dans leur capacité à faire des choix adaptés aux besoins  de leurs élèves.
La classe de terminale du baccalauréat  professionnel est une année de choix décisive pour les élèves face à la  double finalité de leur baccalauréat : poursuivre des études supérieures  ou se préparer à une insertion professionnelle. L’horaire de 91 heures  dédié à ce niveau répond à cet objectif d’accompagner les élèves dans  leur choix postbaccalauréat et de renforcer leurs acquis en fonction de  ce choix.   L’arrêté du 1er mars 2021 modifiant l’arrêté du 21  novembre 2018 relatif aux enseignements dispensés dans les formations  sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel propose  ainsi aux établissements plusieurs aménagements de la classe de  terminale pour apporter une réponse pédagogique adaptée dans une logique  de parcours de l’élève. Cette réponse est construite dans le cadre du  projet pédagogique de l’établissement, lequel voit son espace  d’autonomie augmenté dans l’organisation de ces aménagements.
La  réflexion des équipes pédagogiques, dans le cadre du projet de  l’établissement qui prend en compte les profils de ses élèves et la  nature des spécialités professionnelles enseignées, porte sur  l’utilisation :
– de l’horaire dédié (91 heures) à l’accompagnement à l’orientation des élèves, leur suivi personnalisé et la mise en œuvre des deux modules postbaccalauréat ;
– des heures prévues pour la co-intervention qui peuvent être soit maintenues à cette fin dans les disciplines français/mathématiques-sciences ou élargies à d’autres disciplines de l’enseignement général, soit dédiées à un atelier de philosophie, soit à l’abondement des heures prévues pour les modules postbaccalauréat.
Note de service  du 1-3-2021

#VeilleÉducative de la semaine 2021-14

Continuité pédagogique • Métier d’enseignant

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°14 du 8 avril 2021, on retiendra :

Coronavirus
Continuité pédagogique dans le cadre des mesures adoptées à compter du 6 avril 2021

La situation sanitaire a conduit le Gouvernement à adopter de  nouvelles mesures afin de limiter la propagation de l’épidémie.  S’agissant de l’éducation nationale, les mesures suivantes sont  applicables (hors outre-mer) :
– la semaine du 6 au 10 avril, tous les enseignements se tiendront à distance, sur tout le territoire métropolitain, pour tous les niveaux, y compris pour les formations post-bac en établissement scolaire ;
– les dates des congés scolaires sont modifiées, ceux-ci se déroulant, pour toutes les zones, à compter du samedi 10 avril et jusqu’au dimanche 25 avril ;
– la semaine du 26 avril au 1er mai, la scolarité reprendra dans les écoles en présence, dans le strict respect du protocole sanitaire, et entièrement à distance dans les collèges et les lycées. Les cours en présence dans les collèges et lycées reprendront à compter du lundi 3 mai, le cas échéant selon des modalités adaptées.
La  présente circulaire rappelle le cadre applicable à la continuité  pédagogique dans le premier et le second degrés, ainsi que l’ensemble  des ressources à disposition.
Circulaire  du 1-4-2021

Publication

Perception de la profession et articulation avec la vie familiale chez les enseignants
Note d’Information  n° 21.18 – avril 2021

Quel regard portent les enseignants sur leur vie professionnelle ? Si, en 2016, les enseignants se déclarent  autant satisfaits de leur vie professionnelle que les autres cadres et professions intermédiaires, certaines particularités demeurent.
Les enseignants ont moins de craintes pour leur emploi, mais se sentent plus souvent mal payés, surtout  dans le premier degré et les plus âgés.
Les horaires, bien qu’adaptés à leur vie familiale selon leur déclaration, leur paraissent moins flexibles,  en particulier dans le premier degré, où 36 % des enseignants déclarent ne pas pouvoir s’absenter, même quelques heures, en cas d’imprévu personnel. En contrepartie, ils déclarent un emploi du temps davantage connu à l’avance, et moins de déplacements professionnels.
Les enseignants semblent également plus souvent exposés à la charge mentale et au présentéisme, mais  perçoivent leur travail comme plus intéressant et plus utile.
Lire la note d’information

#VeilleÉducative de la semaine 2021-13

Parcoursup • Tests de positionnement en seconde • Crise sanitaire

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°13 du 1er avril 2021, on retiendra :

Parcoursup

Calendrier de la procédure nationale de préinscription  pour l’accès dans les formations initiales du premier cycle de  l’enseignement supérieur 
Arrêté  du 5-3-2021

Parcoursup

Application de l’article L. 612-3-2 du Code de  l’éducation – Liste des formations initiales dispensées par les  établissements privés 
Arrêté  du 22-3-2021

Parcoursup

Application du V de l’article L. 612-3 du Code de l’éducation – Bassins de recrutement de référence des formations 
Arrêté  du 22-3-2021

Publications

Test de positionnement de début de seconde 2020 : des performances en hausse en français, mais des résultats toujours  contrastés selon les caractéristiques des élèves et des établissements
DEPP • Note d’information n°21.17 • mars 2021

En  septembre 2020, plus de 700 000 élèves de seconde ont effectué un test  de positionnement visant à  évaluer leurs acquis et leurs besoins de façon à leur proposer un  accompagnement personnalisé adapté et à remédier à leurs difficultés  éventuelles.
En seconde générale et technologique, plus de neuf élèves sur dix ont une maîtrise satisfaisante ou très  bonne des connaissances et des compétences en français.En  mathématiques, ils sont plus de huit sur dix. En seconde  professionnelle, près de six élèves sur dix  ont une maîtrise satisfaisante ou très bonne des connaissances et des  compétences en français et presque quatre élèves sur dix en  mathématiques.
Lire la note d’information

Regards extérieurs

The State of School Education : One Year into the COVID Pandemic
OCDE • mars 2021

Cette étude fait le point sur la situation des élèves qui ont été tenus éloignés de l’école plus ou moins longtemps selon les pays depuis le printemps 2020, en raison de la crise sanitaire.
Lire la publication

#VeilleÉducative de la semaine 2021-12

Baccalauréat • Continuité pédagogique • Absentéisme des élèves • Prévision d’effectifs

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°12 du 25 mars 2021, on retiendra :


Modalités d’organisation de l’examen du baccalauréat général et technologique de la session 2022, pour l’année scolaire 2020-2021, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19

Dans le contexte des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie de Covid-19 et le cadre de l’état d’urgence sanitaire mis en œuvre par la loi du 14 novembre 2020, les modalités d’organisation du baccalauréat général et technologique sont modifiées à titre exceptionnel pour l’année scolaire 2020-2021.Cette note de service présente les mesures prises en application des décret et arrêté du 25 février 2021 relatifs à l’organisation de l’examen du baccalauréat général et technologique de la session 2022 pour l’année scolaire 2020-2021, qui modifient les conditions d’obtention du baccalauréat s’agissant des évaluations communes et des commissions d’harmonisation.Les modalités d’organisation du baccalauréat prévoient en effet que les lycéens préparent le baccalauréat en disposant d’un temps d’apprentissage suffisant pour l’obtention de ce diplôme dont le niveau d’exigence est maintenu, et de manière à poursuivre, après le baccalauréat, leurs études, avec les bases les plus solides et la plus grande confiance.
Note de service du 19-3-2021

Poursuite de la continuité pédagogique dans les établissements des départements concernés par des mesures sanitaires renforcée.

À compter du 20 mars 2021, et pour une durée de quatre semaines, les  mesures sanitaires sont renforcées dans les départements des régions  Île-de-France, Hauts-de-France et les départements des Alpes-Maritimes,  de la Seine-Maritime et de l’Eure.Dans tous les lycées publics  ou privés sous contrat de ces départements, les chefs d’établissements  poursuivent ou mettent en place une organisation des enseignements  reposant sur des apprentissages en présence et à distance. Cette  organisation « hybride », obligatoire, garantit à tout élève scolarisé  de bénéficier des apprentissages obligatoires, sous forme de cours, en  présence au sein de l’établissement, à distance ou de travail en  autonomie, sur l’intégralité du temps scolaire.L’organisation  retenue garantit à chaque élève de bénéficier, dans le respect des  règles sanitaires, d’un maximum de cours au sein de l’établissement. En  tout état de cause, le nombre d’heures de cours suivies en présentiel ne  peut être inférieur à 50 % d’ici aux prochains congés scolaires.La  jauge de référence, lorsque la configuration de l’établissement le  nécessite, est fixée à la moitié des élèves. Ce critère s’apprécie à  l’échelle globale des établissements dans la continuité des  organisations d’ores et déjà retenues par ceux-ci.L’objectif est d’assurer la poursuite régulière des apprentissages pour tous les élèves, dans toutes les disciplines
Circulaire du 19-3-2021

Publications

En janvier 2020, l’absentéisme touche en moyenne 6,8 % des élèves du second degré public
DEPP | Note d’Information  n° 21.14 – mars 2021

Du  fait de leurs absences, les élèves des établissements publics du second  degré perdent 7,4 % de temps  d’enseignement en janvier 2020, comme en janvier 2019. Lorsque seules  les absences non justifiées sont prises en compte, ce temps  d’enseignement perdu est de 1,6 %.
Ce  sont ainsi 6,8 % des élèves qui ont été absents de façon non justifiée  quatre demi-journées ou plus  en janvier 2020. Ce taux d’absentéisme est de 4,4 % dans les collèges,  de 7,6 % dans les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT)  et de 22,9 % dans les lycées professionnels (LP).
Comme  chaque année, le taux d’absentéisme varie fortement d’un établissement à  l’autre : en janvier 2020,  l’absentéisme touche moins de 3 % des élèves dans la moitié des  établissements, alors que, dans un établissement sur dix, il dépasse  19,3 %.
Lire la note d’information


Prévision d’effectifs d’élèves du premier degré : la baisse des effectifs devrait se poursuivre jusqu’en 2025
DEPP | Note d’Information  n° 21.15 – mars 2021

Le  nombre d’élèves dans le premier degré devrait s’établir à 6 528 000 à  la rentrée 2021, à 6 447 100  à celle de 2022 et à 6 180 500 à la rentrée 2025 ; il était de 6 616  900 à la rentrée 2020, en forte baisse par rapport à 2019 (- 86 900  élèves).Malgré  la hausse prévue du taux de scolarisation à 3 ans, la baisse des  effectifs se poursuivra dans  les années à venir à la fois dans le niveau préélémentaire et dans le  niveau élémentaire. Ceci résulte essentiellement des évolutions  démographiques, avec des générations de plus en plus petites.
Lire la note d’information

Prévision des effectifs du second degré pour les années 2021 à 2025
DEPP | Note d’Information  n° 21.16 – mars 2021

Les effectifs d’élèves du second degré devraient augmenter jusqu’en 2023 puis diminuer à partir de 2024.  En 2021, 43 400 élèves supplémentaires sont attendus. L’augmentation des effectifs devrait être de moins en moins soutenue en 2022 et 2023. En revanche, à partir de 2024 une diminution est attendue, de l’ordre de 17 000 élèves en 2024 puis 22 000 en 2025.  Ces évolutions sont liées à la démographie, les générations nées entre 2010 et 2012 qui entreront dans le second degré entre les rentrées 2021 et 2023 sont plus importantes que celles qui les quitteront, alors qu’en 2024 et 2025, les générations 2006 et 2007  seront remplacées respectivement par les générations 2013 et 2014 nettement moins nombreuses.L’augmentation prévue en 2021 concernerait aussi bien les collèges que les lycées mais l’essentiel (60  %) devrait porter sur les lycées généraux et technologiques dans lesquels il est attendu 26 200 élèves supplémentaires. À partir de 2022 le nombre de collégiens connaîtra des baisses successives alors que les effectifs de lycéens augmenteraient jusqu’en 2023  avant de se stabiliser en 2024 et 2025.
Lire la note d’information

#VeilleÉducative de la semaine 2021-11

Conseil des sages • Conseil scientifique • Sesame 2021

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°11 du 18 mars 2021, on retiendra :

Conseils, comités, commissions
Création du Conseil des sages de la laïcité et des valeurs de la République auprès du ministre chargé de l’éducation nationale

Le Conseil des sages de la laïcité et des valeurs de la République,  placé auprès du ministre chargé de l’éducation nationale, exerce une  mission de conseil, d’expertise et d’étude relative à la mise en œuvre  du principe de laïcité et à la promotion des valeurs de la République  dans les politiques publiques de l’éducation, de la jeunesse et des  sports.
Il assiste le ministre dans le choix des méthodes et  outils utilisés pour garantir le respect du principe de laïcité et des  valeurs de la République dans les domaines de l’éducation, de la  jeunesse et des sports.
Par ses avis et ses propositions, il participe à la détermination des positions du ministère en matière de laïcité. Il peut être saisi par le ministre de toute question relative au principe de laïcité et aux valeurs de la République. Il  participe à la formation des membres de la communauté éducative aux  enjeux de la laïcité et des valeurs de la République dans l’espace  scolaire et peut contribuer à celle des personnels exerçant une mission  éducative auprès de mineurs.
Les avis du Conseil peuvent être rendus publics sur décision du ministre chargé de l’éducation nationale.
Arrêté  du 19-2-2021

Conseils, comités, commissions
Création du Conseil scientifique de l’éducation nationale auprès du ministre chargé de l’éducation nationale

Le Conseil scientifique de l’éducation nationale a pour mission de  faciliter, par son expertise, la prise en compte des apports de la  recherche scientifique, de l’expérimentation et de la comparaison  internationale dans les politiques éducatives. Il peut à ce  titre être consulté par le ministre chargé de l’éducation nationale sur  toute question relative à l’apport de la recherche, à l’expérimentation  et à la comparaison internationale. Il peut également se saisir de toute  question qu’il juge pertinente au regard de ses missions et formuler  toute recommandation. Il concourt à la qualité scientifique des  expérimentations, des outils, des usages et des ressources qui assurent  le transfert des résultats de la recherche appliquée dans le système  scolaire français. Il peut, en lien avec la direction générale de  l’enseignement scolaire et la direction de l’évaluation, de la  prospective et de la performance, recommander la conduite  d’expérimentations nouvelles. Le Conseil scientifique contribue à  la mise en relation des laboratoires de recherche en éducation en  France et à l’étranger. À cette fin, il peut être chargé de la  conception de colloques ou de conférences internationales.
Pour  l’exercice de ses missions, le Conseil scientifique de l’éducation  nationale travaille en étroite collaboration avec l’Inspection générale  de l’éducation, du sport et de la recherche, les directions de  l’administration centrale, les académies ainsi que le Conseil  d’évaluation de l’école, le Conseil supérieur des programmes et le  Conseil des sages de la laïcité et des valeurs de la République. Les  établissements publics administratifs nationaux placés sous la tutelle  du ministère chargé de l’éducation peuvent lui apporter leur concours  sur les questions relevant de leurs compétences respectives. Les  recteurs d’académie et les directeurs généraux des établissements  publics mentionnés à l’alinéa précédent peuvent solliciter l’expertise  du Conseil scientifique de l’éducation nationale sur toute question  relative à l’apport de la recherche, de l’expérimentation et de la  comparaison internationale aux actions éducatives dont ils ont la  responsabilité.
Arrêté  du 15-3-2021

Sesame
Déploiement du dispositif Sesame – année 2021

Le dispositif Sesame (Sésame vers l’emploi dans le sport et l’animation pour les métiers de l’encadrement) a été initié dans le cadre des mesures issues du Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté (CIEC) qui s’est tenu le 6 mars 2015 et déployé à compter de la rentrée 2015 par circulaire du 22 juin 2015.Ce dispositif a été intégré au plan « Citoyens du sport », plan relevant des mesures Héritage des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 sur la période 2017-2024 avec un objectif de 5 000 nouveaux jeunes formés aux métiers du sport.
En 2020, afin de faire face aux conséquences de la crise sanitaire, Sesame a été inscrit dans les mesures de relance gouvernementales au sein du plan  #1jeune1solution, dans le cadre du soutien aux acteurs du sport. À ce titre, il bénéficie pour 2021 et 2022 d’un financement complémentaire de 12 millions d’euros et permettra d’accompagner, dans des parcours individualisés et adaptés, 3 000 jeunes ayant un projet professionnel dans les métiers de l’encadrement sportif et de l’animation.
Déploiement du dispositif Sesame

#VeilleÉducative de la semaine 2021-10

École inclusive • Égalité filles-garçons • Compétences des enseignants

Suivi hebdomadaire de l’actualité éducative. Sauf mention contraire, les citations sont extraites de sites institutionnels.

Instructions officielles

Parmi les textes parus au Bulletin Officiel n°10 du 11 mars 2021, on retiendra :

Éducation inclusive
Formation professionnelle spécialisée et certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive

La diversité et l’augmentation du nombre d’élèves en situation de handicap scolarisés tout comme les évolutions législatives et réglementaires récentes nécessitent une évolution de la formation des professeurs du premier et du second degré exerçant leurs fonctions dans les écoles, les établissements scolaires et les établissements et services, accueillant des élèves qui présentent  des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, de grande difficulté scolaire ou à une maladie.Le décret n° 2017-169 du 10 février 2017 modifié crée le certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive (Cappei) pour les professeurs du premier et du second degré de l’enseignement public, titulaires et contractuels employés par contrat à durée indéterminée, ainsi que les maîtres contractuels, les maîtres agréés et les maîtres délégués employés par contrat à durée indéterminée des établissements d’enseignement privés sous contrat. Ce décret est complété par deux arrêtés du 10 février 2017 modifiés qui précisent, d’une part, les modalités d’organisation de l’examen pour l’obtention du Cappei et, d’autre part, l’organisation de la formation préparant au Cappei. Cette formation s’adresse aux professeurs qui exercent leurs fonctions dans les écoles, dans les établissements scolaires et dans les établissements et services accueillant des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, de grande difficulté scolaire ou à une maladie. La présente circulaire a pour objet de préciser :
–    les modalités de mise en œuvre de la formation professionnelle spécialisée ;
–    les modalités d’organisation de l’examen du certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive ;
–    les modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience professionnelle d’un enseignement inclusif.
Circulaire du 12-2-2021

Publications

Filles et garçons : sur le chemin de l’égalité de l’école à l’enseignement supérieur
DEPP | mars 2021

À l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, « Filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l’école à l’enseignement supérieur » réunit une série de données statistiques sur la réussite comparée des filles et des garçons depuis l’école jusqu’à l’entrée dans la vie active.Cette publication met en évidence des différences selon les sexes en matière de parcours et de réussite des jeunes, de choix d’orientation et de poursuite d’études entre filles et garçons, qui auront des incidences ultérieures sur l’insertion dans l’emploi mais aussi les inégalités professionnelles et salariales entre les femmes et les hommes. Elle constitue un état de situation nationale, que les acteurs locaux peuvent décliner au niveau des académies ou des établissements scolaires.
Lire la publication


Objectif de développement durable « éducation » : où en sont les filles et les garçons ?
DEPP | Note d’Information n° 21.13 – mars 2021

L’Agenda 2030 de l’ONU appelle les pays du monde, au Nord comme au Sud, à mettre fin à la pauvreté et à réussir la transition vers un développement durable dans de nombreux domaines tels que l’environnement, l’emploi, la santé et la justice, entre autres.Partie intégrante de cet agenda, les 17 Objectifs de développement durable (ODD), dont le quatrième est consacré à l’éducation, sont suivis par des indicateurs portant sur la question des inégalités, notamment de genre.
L’ODD4 met en évidence des disparités toujours importantes entre pays et régions du monde en ce qui concerne la scolarisation et la réussite éducative des filles et des garçons.
Lire la note d’information

Regards extérieurs

Croyances et connaissances pour enseigner
IFÉ | Édubref, Mars 2021

L’entrée dans le métier d’enseignant est souvent qualifiée de phase de survie, car génératrice de stress et parfois de désillusion. Les enseignant·es sont confronté·es pour la première fois à l’immédiateté de la classe et font face à des situations auxquelles ils doivent s’adapter dans l’urgence. Elles et ils mettent ainsi au point des savoir-faire qui ont pour objectifs de se sentir compétents en réagissant efficacement, et de permettre aux élèves de mieux réussir. Leurs connaissances se modifient avec l’expérience de la classe, et deviennent le résultat d’un savoir-faire « artisanal », fruit de l’articulation de savoirs scientifiques, techniques et d’une réflexion, plus ou moins critique, sur leurs jugements et actions professionnelles. Ce douzième Edubref se penche sur la constitution et l’articulation de ces connaissances et en particulier sur la notion de croyances enseignantes composées, entre autres, de perceptions, représentations, préjugés, théories implicites et épistémologie personnelle.
Télécharger Édubref (fichier PDF)